France Atelier veut démocratiser les outils de contrôle ADAS

Oct 31, 2019Presse0 commentaires

L’expert 360° dans la gestion d’ateliers entre le jeu des ADAS avec quatre fournisseurs premium désormais référencés, et des offres d’acquisition en mode abonnement. Une façon pour France Atelier de rendre cette technologie la plus accessible possible.

Les systèmes d’assistance à la conduite (Adas) ont le vent en poupe. Selon certaines études, plus de la moitié du parc roulant sera, par exemple, équipée de systèmes de freinage d’urgence d’ici 2030. Une évolution qui oblige tous les professionnels à se préparer. Pour intervenir sur ces technologies et procéder à leur calibration, ils doivent aujourd’hui se former et investir. « C’est crucial, admet Stéphane Pozza, directeur technique de France Atelier. En plus d’être un sujet hyper technologique, c’est aussi une question de sécurité majeure. Un décalage d’à peine un millimètre sur le calibrage d’une caméra peut avoir un gros impact sur les distances de freinage ».

Un marché exclusivement premium

En octobre dernier, pour sa première participation à Equip Auto, France Atelier a notamment axé sa communication autour de cette thématique avec une offre comprenant trois et même bientôt quatre fournisseurs. Texa, Autel et Snap On seront prochainement rejoints par Corghi. Un catalogue exclusivement premium qui correspond aux attentes du marchés selon Stéphane Pozza : « La tendance n’est clairement pas au déploiement de solutions « bon marché ». On reste sur des technologies très puissantes qui ont de fait un coût élevé ».

Une tendance qui s’explique à la fois par l’histoire encore récente de ces outils, d’où une relative rareté, que par leur fonctionnement ou encore leur évolution technologique. Aujourd’hui, les solutions proposées obligent l’opérateur à aligner le système avec le centre du véhicule, chaque fournisseur ayant sa propre cible et aucune d’entre elles n’étant interchangeable. Par ailleurs, à Equip Auto, Snap On est venu enrichir le débat avec une innovation prenant pour référence l’axe de poussé du véhicule. Une véritable changement synonyme d’une nouvelle montée en compétences.

Trois packs disponibles

Fidèle à sa stratégie, la start-up entend malgré tout démocratiser ces outils. Trop coûteux à l’achat (20 000 euros en moyenne), France Atelier fait le choix de les commercialiser en mode abonnement, avec trois packs : vitrage (contrôle des radars pare-brises), carrosserie (contrôle des radars pare-chocs) et full. Une stratégie qui permet à un atelier d’y avoir accès pour une somme comprise entre 292 et 364 euros par mois. Et à ce prix-là, France Atelier propose la livraison, l’installation, la formation, les mises à jour et une garantie pièces et main d’œuvre.

« En deux opérations, l’investissement est rentabilisé », complète Stéphane Pozza. Par ailleurs, avec un engagement de seulement 36 mois, les clients de France Atelier peuvent disposer d’un matériel dernier cri à échéance régulière. Un véritable atout pour une technologie qui évolue sans cesse.

Pour plus d’informations : https://www.keybas.com

J2RAUTO.COM, 01 octobre 2019

Fa dans J2R auto.com adas


J2RAUTO.COM, 01 octobre 2019