0805 035 313 N° Vert Service et appel gratuits contact@keybas.com
Fa article pro argus equip auto concessionnaires

La société France Atelier déploie depuis un an une offre, proposant la location d’équipements et d’outillages complétée d’une palette de prestations « all inclusive », à destination des acteurs de l’après-vente.

L’émergence des aides à la conduite, la croissance lente mais certaine des véhicules électrifiés, voire les nouvelles mobilités, vont façonner les ateliers des garages et des concessions automobiles dans les prochaines années, de même que le profil et les compétences des mécaniciens. Autant d’enjeux, mais aussi d’investissements, qui ont grandement alimenté les conversations à l’occasion du dernier Equip Auto, et qui portent le développement de la société France Atelier dans l’Hexagone. Lancée il y a tout juste un an, la start-up grenobloise, qui se présente comme « un accompagnateur des ateliers », a profité de sa première présence sur le salon pour renforcer sa position auprès des professionnels du secteur et nouer des partenariats, avec Viasso (Point S, Siligom) et Faurecia Services notamment.

Accord avec le groupement des distributeurs FCA

Dans les jours qui ont suivi, la société fondée par Mickaël Perrin a conclu un accord avec le Groupement des distributeurs du réseau Fiat Chrysler Automobiles (GDFCA), afin de permettre aux concessionnaires « d’optimiser leur budget d’équipement et de consommables d’ateliers via l’offre d’abonnement LocaService ». Surfant sur l’essor de « l’économie de l’abonnement », la société propose aux acteurs de l’après-vente la location d’équipements, de consommables et d’outillages pour équiper leurs ateliers « à moindre coûts », une offre autour de laquelle il a construit un ensemble de prestations, allant de la maintenance au renouvellement du matériel, en passant par du conseil, de l’audit…
« Les rentabilités dans l’automobile sont très faibles. La première charge d’un atelier repose sur la masse salariale, partie sur laquelle nous n’intervenons pas, car d’autres sociétés ont pris position avant nous sur ce sujet. En revanche, les deuxièmes et troisièmes charges, personne ne s’en est occupé. Et c’est justement notre travail. Comment ? Nous anticipons, suivons, conseillons, assurons la responsabilité, la gestion des équipements et du traçage de la consommation de consommables, liste Mickaël Perrin. En réalité, nous nous occupons de toutes les contraintes d’un atelier. Nous n’envoyons pas d’alertes pour informer nos clients qu’il y a un contrôle à réaliser sur un équipement, nous faisons les contrôles et allons le justifier. Environ 60% des ressources d’une concession reposent sur l’après-vente. Si un équipement tombe en panne, il faut intervenir très vite, car cela coûte cher ».

Location sur trois ans en moyenne

France Atelier a créé une place de marché (ou eshop) sur laquelle il recense plus de 60 000 produits (100 000 annoncés en fin d’année), référencés chez 70 fournisseurs, proposés aux acteurs de la réparation. « En réalité, ces derniers n’ont pas besoin d’investir 3 000 euros dans du matériel, qu’ils ne pourront pas amortir avant au moins cinq ans. Ils ont besoin de souplesse, de trésorerie et d’avoir le moins d’interlocuteurs possible, expose le fondateur. Le client pourra ainsi avoir un pont à 132€ par mois, incluant la livraison, les charriots, les charges… On s’engage auprès de lui à ce que le cumul des loyers n’excède pas le coût d’acquisition de l’équipement sur les trois prochaines années, avec les contrôles, l’entretien… Pour un pont, par exemple, le client peut sortir de son contrat entre 32 et 42 mois ». L’offre LocaService permet également de souscrire un crédit classique, le mode de financement étant adapté selon les besoins et les profils.

Accord avec Bymycar

France Atelier se charge ensuite de la revente des équipements et des outillages. « Avant même d’être installé chez nos clients, le matériel est déjà mis en vente à date des 32 ou des 42 mois sous forme d’enchère, via une plateforme dédiée (baptisée LocaService deuxième vie). Plus le deuxième acquéreur se positionnera tôt, moins il paiera cher, et il repartira sur une offre d’abonnement LocaService de trois ans », précise le dirigeant. La société, qui compte 30 personnes, s’appuie notamment sur des « hommes métiers », dont la mission est de réaliser des veilles réglementaires, la certification, les audits, la formation pour le compte des clients. Un an après son lancement, elle annonce qu’elle accompagne plus de 200 ateliers en France actuellement et la signature de nouveaux partenariats prochainement. France Atelier accompagne par exemple les concessions du groupe de distribution Bymycar.

Constructeur PL et administrateur judiciaire

« Sur Equip Auto, nous avons échangé avec un gros groupe intéressé par l’aspect « facility management », c’est-à-dire des process simplifiés en matière de qualité, de comptabilité… Un constructeur de poids lourd a manifesté son souhait de mettre en place une certification au sein de son réseau de concessionnaires tandis qu’un administrateur judiciaire s’est montré intéressé par nos solutions d’audit, informe Michaël Perrin. Tout le monde se pose des questions sur les véhicules hybrides et électriques, qui impliquent des équipements que l’on ne retrouve pas forcément chez les petits garagistes. Certains acteurs viennent nous voir en nous disant : « on ne sait pas quoi acheter ». Les équipements vont évoluer très vite car le marché lui-même va beaucoup changer. Il faut préparer les ateliers aux mutations à venir », conclut le dirigeant.

Pro L’argus, 08 novembre 2019